Concept

Si l'ostéopathe que je suis a toujours appris à manipuler le corps, l'énergéticien que je suis également a toujours appris à manipuler l'énergie, que ce soit au niveau des chakras, de l'aura, des formes-pensées ou des entités.

 

C'est cette prise de conscience du pouvoir exercé par le thérapeute sur son patient qui m'a fait m'intéresser à une autre vision des soins, dans laquelle le thérapeute devient un canal laissant passer une force thérapeutique plus grande que lui. Je me suis alors tourné vers le Reiki et vers la Biodynamique, qui recherchent tous les deux à se relier à une force thérapeutique universelle située à l'extérieur du thérapeute et venant inonder de lumière et d'amour le patient pour le guérir. J'ai pu rencontré de grands thérapeutes de renom international qui travaillent de cette manière-là et j'ai souvent été consterné par leur goût très prononcé de l'argent couplé à un manque de spiritualité... Comment des thérapeutes sachant canaliser les forces de guérison de l’univers peuvent-ils présenter un tel égo ne rayonnant nullement l’Amour des maîtres spirituels que j'ai pu rencontrer ? Il y avait quelque chose d’incohérent dans ce que je voyais. Je me suis longuement intéressé à cette question jusqu'à trouver une réponse me convenant : j'ai compris la grande illusion qui consiste à se servir des forces extérieures provenant de l'univers (énergies divinisées humano-cosmiques), au lieu des forces intérieures que l'on acquiert par une démarche de développement spirituel (énergies divines provenant de l'Absolu).


Mon parcours de plus de 25 années de recherche et de pratique spirituelles m'a appris que l'Absolu, s'il se trouve être contenu dans le Tout, ne peut s'appréhender qu'à l'intérieur de soi-même, dans la partie de notre être que nous appelons l'esprit. Etre déifié, c’est s’unir à l'Absolu par une ouverture aux énergies divines qui vont sanctifier la nature humaine tout entière (corps, âme et esprit). Cette divinisation suppose une métamorphose ou transformation personnelle. L'humilité, qui est l'abaissement de l'égo, est la condition qui permet d'ouvrir son être à l'Absolu. Lorsque nous contactons l'Absolu, nous faisons alors Un avec le Tout, et le lien ainsi établi est générateur d'Amour universel. En effet, l'amour naît toujours du lien établi entre au moins deux êtres. Nous parlons d'amour inconditionnel pour soi-même lorsque notre conscient se lie à l'inconscient ; d'amour inconditionnel pour les autres lorsque nous nous relions aux autres en faisant tomber toutes les barrières du jugement ; d'amour universel enfin lorsque nous arrivons à nous relier à l'Absolu.

J'ai appris par révélation puis par l'expérience que l'Amour universel peut remplir le coeur du thérapeute méditant : « Dégagée de toutes les choses extérieures et seule avec Dieu, l’âme est admirablement disposée à prendre feu et à brûler » (Thérèse d'Avila) afin que sa Lumière puisse dissoudre les ombres présentes dans le patient.

 

Dieu est le Dieu de l’Abondance ! Il nous donne Son Amour afin qu’on puisse redonner tout cet amour ! Il ne faut jamais garder pour soi l’Amour que l'Absolu déverse en soi, mais il faut toujours le déverser à l’extérieur de soi, car l’Amour doit circuler ! Et plus on donne de l’Amour, plus on en reçoit. La Source d’Amour est illimité, comme l’eau de l’océan.

 

L'Amour est la plus grande force thérapeutique de l'Univers et « seul l'Amour est capable de mutations », comme le dit si bien Annick de Souzenelle. Plus on a d’intimité avec Dieu et qu’on reçoit Son Amour, plus on peut aimer les gens de façon inconditionnelle. Et plus on aime les gens, plus la guérison sera puissante ! Il ne faut pas se limiter en ayant peur de Lui demander toujours plus d’Amour ! Et ne pas oublier que c’est dans le moment présent qu’il faut recevoir Son Amour puis le déverser sur les malades !

Prendre contact :

Suivre l'actualité sur Facebook :