Corps

C'est lui qui concentre  toute l'attention de la médecine allopathique ainsi que de la majorité des thérapies complémentaires. 

 

Avec sa fameuse formule E = mc2, Einstein nous a montré que la matière, qui nous semble si ferme et solide, n’est en fait que de l’énergie concentrée. Ce qui nous apparaît comme vérité se montre finalement différent de ce que nous pensons. Le corps humain est un champ électromagnétique. Notre véritable existence est un édifice fait d’énergie. La matière est de l’énergie concentrée. La matière est mal délimitée, et peut être considérée comme un gradient d’énergie électromagnétique avec une limite indéterminée et floue qui se mélange et entre en interaction avec les radiations électro-magnétiques environnantes. 

 

C'est fort de ce constat que nous pouvons envisager que les couches auriques de notre âme puissent influencer et transformer notre corps en fonction de leur état de fonctionnement.


Âme

L'âme est aussi appelée aura ou niveau aurique. Elle contient notre personnalité : c'est à ce niveau qu'ont lieux les processus psychologiques. Elle est l'énergie vitale qui soutient le corps physique, car tout ce qui est créé dans le monde physique doit l'être au préalable au niveau aurique. 

 

 Elle est composée de 7 couches ou corps énergétiques ayant chacun sa spécificité propre. Ces 7 couches correspondent à 7 niveaux d'expérience de vie, tous différents en fréquences et en vibrations. Les trois premières couches de l’aura expriment l’empreinte physique, émotionnelle et mentale de notre monde dans le corps physique. La quatrième, vouée aux relations, est une passerelle entre les univers physique et spirituel. Quant aux trois couches supérieures, elles représentent l’expérience physique, émotionnelle et mentale que nous avons de notre monde spirituel.

  • 1er  :     siège de toutes les sensations physiques
  • 2ème : siège des émotions nous concernant
  • 3ème : associé à notre univers mental ou rationnel
  • 4ème : englobe tous nos sentiments envers les autres
  • 5ème : siège de nos intuitions et de la volonté divine
  • 6ème : source de l'extase spirituelle
  • 7ème : siège de notre raison d'exister, du but de l'âme

Toutes ces couches s'influencent l'une l'autre selon un mode holographique. Si elles sont toutes fortes, chargées et saines, nous connaissons alors une vie riche dans tous les domaines. Si une couche est faible, les expériences associées à cette couche seront difficiles, et notre vie limitée. Plus nous développerons ces couches, plus ample et pleine sera notre existence. A noter que chacune de ces 7 couches est reliée au plexus nerveux correspondant au moyen d'un chakra spécifique.


Esprit

L'esprit est aussi appelé niveau harique. Il correspond à notre tâche dans la vie ou à sa véritable dimension spirituelle.  Il consiste en 3 points jalonnant une ligne laser traversant le corps en son milieu et s’étendant à l'infini au-dessus de la tête pour s’enfoncer profondément au centre de la terre : la « ligne du hara ».

  • Le point d’individualisation au-dessus de notre tête représente notre première individualisation, lorsque nous avons quitté Dieu pour nous incarner : il nous lie ainsi directement à la divinité. C’est à lui qu’incombe l’incarnation de la raison.
  • Le siège de l’âme est situé dans le haut de la poitrine : c’est là que réside notre aspiration spirituelle qui mène notre vie, que nous découvrirons tout ce que nous voulons être, faire ou devenir, du plus infinitésimal au plus immense. Il incarne nos émotions.
  • Le tan tien, situé à 3 cm au-dessous du nombril, traditionnellement considéré comme le centre de gravité du corps, noyau du pouvoir du hara et centre de tout mouvement dans les arts martiaux. Il est le centre de la volonté de vivre dans le corps physique. Par cette volonté nous établissons notre corps à partir du corps de la terre-mère.

Chacune de nos actions repose sur notre intentionnalité du moment, qui colore par exemple chacune de nos paroles. Nos mots transportent l’énergie de nos sentiments et notre façon de les prononcer traduit l’intention profonde: selon que nous dirons « Je t’aime » avec amour, dégoût, supplication ou mensonge, le sens changera jusqu’à vouloir dire « Je te hais ». Les mots sont les mêmes, mais l’énergie qui les sous-tend et les prononce est différente, et cette différence transparaît dans le champ aurique. Car l’intention a changé; or c’est elle qui suscite dans le champ l’énergie porteuse du véritable message.

 

Un changement d’intentionnalité bouleverse l’équilibre énergétique du champ. En effet, le niveau harique est la base d’où se forme notre champ aurique.

Prendre contact :

Suivre l'actualité sur Facebook :